Des soins pour les soignants pendant le temps des fêtes

Pour beaucoup de gens, le temps des fêtes est une période de réjouissances, de festivités et de réunions de famille, mais pour les proches aidants qui soignent une personne aux prises avec la maladie mentale, c’est une période qui pose des défis bien particuliers. 

Le stress des fêtes peut être propice aux facteurs déclencheurs chez nos proches atteints de maladie mentale. Par exemple, chez les personnes aux prises avec la dépression, la joie et les festivités peuvent accroître l’incapacité à ressentir du plaisir. En ce temps de réunions de famille et d’amis, ces personnes pourraient avoir tendance à se replier sur elles-mêmes.

Pour les personnes qui ont des problèmes de toxicomanie, la succession de fêtes et d’événements où l’alcool est présent peut s’avérer un facteur déclencheur auquel il faudra faire face en ayant recours à des stratégies d’adaptation ou en évitant tout bonnement les occasions sociales. 

Pour les personnes souffrant d’un trouble déficitaire de l’attention, le stress ajouté des examens finaux, du magasinage, des décorations, des fêtes et des réunions familiales peut exacerber le manque d’organisation et la tendance à se disperser.

Voici quelques conseils offerts par et pour les proches aidants :

Attentes

  • Préparez-vous au pire et espérez que tout se passe bien. Dressez une liste de tous les problèmes qui pourraient survenir. Pensez comment vous pourriez gérer ces situations et écrivez vos solutions. Visualisez-vous en train de gérer une situation difficile avec tact et fermeté.
  • Soyez réaliste concernant ce que vous croyez pouvoir accomplir. Il est souvent utile de prévoir les sources de stress possibles et de modifier notre approche pour éviter le stress. Ne vous compliquez pas la vie.
  • Les films ont tendance à montrer des familles parfaites, ce qui peut susciter des attentes irréalistes. Rappelez-vous que chaque situation familiale est unique et prenez les choses comme elles viennent.

Limites et équilibre

  • Demandez de l’aide ou faites vos préparations avec des amis et votre famille pour alléger la charge de travail.
  • Trouvez un équilibre entre ce que vous faites pour les autres et ce que vous faites pour vous-même. Ménagez-vous et prévoyez un emploi du temps raisonnable pour éviter de vous épuiser.
  • Si passer du temps en famille est une source de stress, il est important de se fixer des limites. Vous ne profiterez pas d’une visite si vous vous sentez débordé. Prévoyez moins de visites ou des visites plus courtes pour avoir le temps de vous reposer. Arrivez aux réceptions en retard et partez avant la fin. Si vous vous sentez débordé, prévoyez une célébration tranquille avec quelques proches.
  • Rappelez-vous que les fêtes sont censées être amusantes et que vous n’êtes pas obligé d’y assister. Faites ce qui vous amuse. Évitez le reste.

Autosoins

  • Dormez suffisamment, mangez des aliments sains, faites de l’exercice régulièrement et buvez avec modération (ou pas du tout). On abandonne souvent les comportements sains pendant le temps des fêtes alors qu’il s’agit d’un moment idéal pour prendre soin de sa santé physique et mentale.
  • Évitez de vous laisser envahir par le temps des fêtes. Prenez le temps de vous adonner à vos activités habituelles.
  • Apprenez à dire non si vous ne pouvez pas ou ne voulez pas faire quelque chose. N’hésitez pas à prendre du temps pour répondre. Parfois on se sent obligé de dire « oui » alors que l’on voudrait dire « non ». En retardant votre réponse, vous aurez le temps de communiquer ce que vous voulez dire de avec plus de tact.

Solitude

  • Des sentiments de solitude, de tristesse, de frustration, d'abandon ou de crainte peuvent faire surface pendant cette période. Autorisez-vous à les ressentir et à chercher du soutien.
  • Parlez à des personnes attentionnées et bienveillantes. Passez un coup de fil à un ami et dites-lui comment vous aider à surmonter ce moment difficile.
  • Plusieurs organismes caritatifs et groupes religieux disposent de services spéciaux pour les personnes qui se retrouvent seules pendant le temps des fêtes. C'est une bonne occasion de parler à d'autres personnes et de nouer de nouvelles amitiés. Personne ne devrait se retrouver seul.
  • Commencez une nouvelle tradition et faites du bénévolat. De nombreux organismes de charité ont besoin de bénévoles pendant les fêtes. Il s'agit d'une bonne manière de rencontrer de nouvelles personnes tout en venant en aide aux plus démunis.

Stress Financier

  • Prévoyez des activités amusantes, non structurées et bon marché, par exemple, allez voir les décorations et les illuminations festives, les vitrines des boutiques, etc.
  • Il n’est pas nécessaire de dépenser trop de temps et d’argent pour trouver les cadeaux idéaux. Si vous ne pouvez pas vous permettre d’acheter beaucoup de cadeaux, parlez-en à votre famille. Il y a bien des manières créatives de donner, que ce soit des cadeaux faits à la main, des pâtisseries faites maison, le père Noël secret, ou encore des dons de charité ou de belles cartes de vœux.

Le saviez-vous?


Le Royal offre des groupes d’information et de soutien pour les proches aidants. Votre proche ne doit pas nécessairement être un patient du Royal pour que vous puissiez y participer. Pour obtenir plus d’informations ou être inscrit à la liste d’envoi des proches aidants, veuillez écrire à : Juliet.Haynes@leroyal.ca.