Recherche sur la santé mentale des jeunes

Importance de la recherche sur la santé mentale des jeunes 

De nombreuses maladies mentales – et en particulier la dépression – peuvent se manifester dès le plus jeune âge.

En fait, chez plus de la moitié des adultes atteints de dépression, la maladie se manifeste avant l’âge de 14 ans, et plus de 70 % des adultes atteints de dépression déclarent avoir présenté des symptômes avant l’âge de 18 ans.

Par ailleurs, le taux de suicide chez les jeunes au Canada compte parmi les plus élevés du monde industrialisé – il représente 24 % de tous les décès chez les personnes âgées de 15 à 24 ans.

Étant donné que l’adolescence et le début de l’âge adulte sont des périodes très vulnérables pour le développement de troubles de santé mentale – et que ces troubles, s’ils ne sont pas traités, peuvent avoir des conséquences dévastatrices, il est essentiel d’effectuer des recherches spécialisées sur la prévention et l’intervention précoce.

Les stratégies de prévention et de traitement fondées sur la recherche peuvent contribuer à réduire la souffrance, à améliorer la santé et à avoir des répercussions positives sur l’ensemble de la trajectoire de vie des jeunes.

Comment le cerveau continue de croître et de se développer pendant l’adolescence, c’est une période de la vie qui nous donne la meilleure fenêtre pour intervenir efficacement.

Nos activités

L’Unité de recherche sur la santé mentale des jeunes de l’IRSM vise à mieux comprendre les facteurs de risque et de résilience liés à l’apparition précoce et à la persistance de troubles de santé mentale chez les enfants et les adolescents, afin de contribuer à renseigner et à améliorer les stratégies cliniques de prévention et de traitement.

Les principaux objectifs de l’unité sont d’effectuer des recherches appliquées afin de mettre en œuvre un changement transformateur à l’échelle du système pour assurer le dépistage et l’intervention précoces de la maladie mentale; d’améliorer l’expérience de soins pour les clients et le système global de soins de santé mentale; et d’aider les jeunes à avoir une bonne santé mentale avant d’atteindre l’âge adulte.

Les recherches sont en grande partie menée dans la collectivité et sont axées sur la participation des jeunes aux efforts de recherche et de planification lorsque possible.

En collaboration avec le Programme de psychiatrie pour les jeunes du Royal, l’Unité de recherche sur la santé mentale des jeunes de l’IRSM a mis sur pied une clinique de consultation externe spécialisée pour les jeunes atteints de troubles anxieux, où les études de recherche en cours offrent aux participants cliniques des interventions de pointe et des traitements novateurs sous étroite supervision médicale. Cette initiative contribue de façon importante aux services cliniques offerts aux jeunes au Royal.

Principales orientations de recherche :

  • Identification des facteurs de risque et de résilience liés à l’apparition précoce et à la persistance de troubles alimentaires, de troubles anxieux et de troubles de l’humeur chez les enfants et les adolescents
  • Analyse des résultats et des indicateurs prévisionnels de la réponse aux traitements dans le cadre du Programme de psychiatrie pour les jeunes du Royal et de programmes de cybersanté