Jennifer Phillips , PhD

La Dre Jennifer Phillips est chercheuse associée à l’Unité de recherche sur les troubles de l’humeur de l’Institut de recherche en santé mentale (IRSM) du Royal, qui est affilié à l’Université d’Ottawa.
Elle a obtenu son baccalauréat en sciences à l’Université Brock et son doctorat en neurosciences à l’Université d’Ottawa. Elle est professeure adjointe au Département de psychiatrie de l’Université d’Ottawa ainsi que professeure auxiliaire de recherche et instructrice contractuelle au Département de neurosciences de l’Université Carleton.

La Dre Phillips participe aux recherches menées au Royal depuis plus de dix ans. Elle s’intéresse notamment aux neurosciences cliniques, et plus particulièrement à la dépression et à la prévention du suicide. Les études qu’elle effectue actuellement portent sur l’utilisation de l’imagerie par résonance magnétique (IRM) pour caractériser les comportements et les pensées suicidaires dans le cerveau et examiner les déterminants cliniques et psychosociaux afin de cerner les facteurs de risque sexospécifiques des comportements suicidaires.

Dans le cadre d’essais cliniques menés en collaboration avec le Dr Pierre Blier, la Dre Phillips étudie l’efficacité de l’administration de faibles doses de kétamine pour traiter les symptômes de dépression et les pensées suicidaires réfractaires aux autres formes de traitement. Ses nouvelles recherches sont axées sur le recours aux techniques d’apprentissage automatique pour mettre à profit les données tirées de dossiers médicaux électroniques de patients hospitalisés afin de mieux prévoir le risque de suicide chez les patients qui reçoivent leur congé de l’hôpital.