Un hôpital sans murs définit par l’accès, l’innovation et la collaboration

Tout au long de l’année dernière, nos actions ont été guidées par la philosophie de créer un hôpital sans murs, afin d’offrir des soins et des recherches en santé mentale là où se trouvent les gens et de les intégrer à d’autres aspects de la vie et du mieux-être.

Nous avons établi des partenariats dans toute notre communauté et dans l’ensemble de la province pour fournir des soins à davantage de personnes, quand et où elles en ont besoin. Nous poursuivons des recherches qui repoussent les limites de nos connaissances et renforcent les soins de manière à répondre aux besoins et aux expériences de nos clients. Nous avons identifié les domaines de recherche préliminaires et commencé à mettre en place des réseaux de collaboration qui serviront de base aux travaux du nouveau Centre d’excellence sur le TSPT. Nous avons organisé certains de nos événements de collecte de fonds les plus réussis, en soulignant la force de combiner les soins et la recherche. Enfin, nous avons continué à éduquer, informer et inspirer notre communauté par la collaboration avec les clients et les familles, en unissant nos voix pour mettre en valeur les conversations sur la santé mentale.

Ces derniers mois, avec le reste de notre communauté et du monde entier, nous avons fait face au défi sans précédent de la pandémie de COVID-19. Nous avons répondu avec compassion et innovation. Nous sommes fourni des soins virtuels chaque fois que c’était possible afin de garantir que nos clients continuent de recevoir un soutien tout en restant en sécurité à la maison. Nos chercheurs ont agi rapidement pour trouver des réponses aux conséquences de la pandémie sur notre santé mentale et pour trouver des solutions pour aider les gens à y faire face.

Nous avons également ouvert une nouvelle clinique pour nous assurer que les personnes à risque de voir leur état de santé mentale se détériorer ou d’être hospitalisées puissent recevoir rapidement les soins dont elles ont besoin. Le projet de la clinique C-PROMPT s’est concrétisé en seulement deux semaines et a permis de fournir les services du Royal à des personnes qui n’avaient pas d’autre solution.

Avant la pandémie de COVID-19, l’équipe du Royal s’était lancée dans un processus de planification stratégique pour réimaginer notre rôle, notre travail et nos services. La transformation était déjà à l’horizon, et maintenant la pandémie est devenue un catalyseur pour accélérer notre réflexion sur la manière dont nous pouvons et devons fournir des soins à ceux qui en ont le plus besoin.

Nous sommes fiers du travail que nous avons réalisé jusqu’ici et des personnes incroyables qui composent l’équipe du Royal. Nous avons hâte de concevoir ensemble un avenir fondé sur l’innovation et la collaboration.

Centre d'excellence sur le TSPT

Bilan de l'année

Bilan de l'année

Image
Anne Graham

Anne Graham, présidente du conseil d’administration du Royal :

« La collaboration alimente l’innovation et nous conduit sur des voies inédites qui mènent à de nouvelles destinations passionnantes. C’est avec fierté que je regarde l’année qui vient de s’écouler et tout ce que le Royal a accompli. Nous avons fait des progrès significatifs dans l’élimination des obstacles qui peuvent rendre difficile l’accès aux soins, ainsi que dans la mise en relation des recherches avec les soins pour améliorer les traitements. J’attends avec impatience une nouvelle année de possibilités et d’opportunités en tant qu’"hôpital sans murs". »

 

Image
Joanne Bezzubetz

Joanne Bezzubetz, présidente et chef de la direction du Royal :

« Le Royal vit une période de transformation passionnante. Nous avons toujours été réputés pour l’excellence de nos soins et nous nous efforçons maintenant d’apporter ces soins à un plus grand nombre de personnes, de la manière qui leur convient le mieux. Grâce à la puissance de la technologie, à l’esprit d’innovation, à la compétence de notre équipe et à la perspicacité de nos clients, de leur famille et de nos partenaires communautaires, nous pouvons créer un avenir meilleur pour toutes les personnes atteintes de problèmes de maladie mentale et de toxicomanie. »

Image
Steve West

Steve West, président du conseil d’administration, Institut de recherche en santé mentale du Royal :

« L’expertise diversifiée de nos chercheurs est l’une de nos plus grandes forces. En utilisant nos capacités scientifiques combinées pour envisager l’avenir et anticiper le changement, nous pouvons adapter nos recherches afin de trouver des solutions qui répondront aux besoins futurs. En posant des questions pertinentes, nous pouvons utiliser les capacités de recherche et les ressources de l’IRSM du Royal pour améliorer les soins de santé mentale et ainsi garantir de meilleurs résultats pour les clients, les familles et les cliniciens, dans toute notre communauté. »  

Image
Florence Dzierszinski

Florence Dzierszinski, chef de l’exploitation par intérim, Institut de recherche en santé mentale du Royal :

« L’Institut de recherche en santé mentale du Royal a connu de nombreux changements cette année. Tout en réfléchissant à notre avenir, nous nous sommes également concentrés sur ce que nous pouvions réaliser dans le présent – et nous en avons fait beaucoup. Nous avons développé nos forces dans des domaines innovants, et notre travail a été reconnu au niveau national et international, comme le montrent nos récentes réussites dans les domaines concurrentiels du financement par subvention, des publications à fort impact et des prix prestigieux. Cela comprend également les activités nouvelles et redéfinies menées par les chercheurs pour répondre à la crise du COVID-19. De plus, nous avons établi et renforcé d’importantes collaborations avec d’autres organisations ainsi qu’avec les clients et familles pour renforcer l’impact de nos recherches. » 

Image
Gord Cudney

Gord Cudney, président du conseil d’administration, Fondation de santé mentale Royal Ottawa :

« Les donateurs de la Fondation de santé mentale du Royal sont au cœur de tant de nos réalisations. Leur générosité a une incidence permanente sur la vie de nos patients. Je suis très fier de constater l’engagement continu du Royal à innover et à offrir des soins qui soutiennent de manière concrète les personnes atteintes de maladie mentale. Au nom de notre conseil d’administration, je tiens à exprimer notre gratitude à tous ceux qui ont rendu cet impact possible. »

Image
Mitchell Bellman

Mitchell Bellman, président et chef de la direction, Fondation de santé mentale Royal Ottawa :

« Au cours de la dernière année, nous avons célébré nos réalisations tout en nous concentrant sur l’avenir de la prestation des soins de santé mentale dans notre communauté, en poursuivant notre collaboration avec les donateurs pour faire progresser la recherche et les soins au Royal. Grâce au soutien de la communauté, nous avons pu offrir davantage de services dans des programmes clés et lancer la clinique C-Prompt. Nous sommes également très fiers d’avoir organisé avec succès des grands événements de marque, mais aussi des activités spéciales plus intimes, comme la visite exclusive des coulisses de notre Centre d’imagerie cérébrale et la célébration, à l’occasion de notre 40ème anniversaire, des bénévoles exceptionnels qui ont contribué à la Fondation. Les soins de santé mentale, de même que votre soutien continu, sont plus importants que jamais alors que nous cherchons tous à composer avec notre nouvelle normalité. Je tiens à remercier chacun d’entre vous de rester engagé à l’égard de notre cause. »

Image
Scott McLean

Scott McLean, président du conseil d’administration, Centre d’excellence sur le trouble de stress post-traumatique (TSPT) et les états de santé mentale connexes :

« Cette année, nous avons vu le Centre d’excellence sur le TSPT et les états de santé mentale connexes prendre vie au Royal, où il existe déjà une solide base pour répondre aux besoins de santé mentale des anciens combattants et de leur famille. La nouvelle équipe du Centre d’excellence, qui ne cesse de s’agrandir, travaillera avec les anciens combattants et leur famille pour combiner les connaissances tirées de l’expérience vécue avec les connaissances générées par la recherche scientifique, afin de créer les meilleurs soutiens et services possible dans tout le Canada. »

Image
Patrick Smith

Patrick D. Smith, président et chef de la direction, Centre d’excellence sur le trouble de stress post-traumatique (TSPT) et les états de santé mentale connexes :

« Nous mettons en place un réseau de réseaux afin de mener et cultiver des recherches qui permettront de modifier les traitements. Celles-ci peuvent toucher à tous les domaines, du soutien spécialisé par les pairs pour les anciens combattants à la manière dont les blessures liées au service affectent le cerveau, et elles ont pour objectif de trouver les moyens les plus efficaces d’aider les gens à se rétablir. Notre travail se concentre sur un cycle de connaissances, de pratique et de politiques qui est fondé sur une action collective, et l’équipe adopte une approche centrée sur les anciens combattants pour respecter le pouvoir et la sagesse de l’expérience vécue. »