Le Royal reçoit un don anonyme de 1,5 $ million pour la recherche en santé mentale

Ces fonds permettront aux chercheurs d’examiner les biomarqueurs des pensées suicidaires, de faire progresser les traitements de la dépression majeure et d’étudier les effets de la pandémie de COVID-19

Ottawa (ON), le 1er février 2021 – Un don transformateur de 1,5 $ million provenant de donateurs anonymes aidera trois initiatives de recherche clés de l’Institut de recherche en santé mentale (IRSM) du Royal à réaliser des progrès significatifs pour améliorer la santé mentale.


Ce don est géré par l’entremise du fonds du donateur à la Fondation communautaire d’Ottawa, et il financera des recherches en santé mentale dans les domaines suivants :

  • Les indicateurs physiques du cerveau, appelés « biomarqueurs », qui peuvent aider à diagnostiquer et à traiter la dépression et les pensées suicidaires.
  • Les effets de la pandémie de COVID-19 sur le mieux-être mental des résidents en médecine.
  • La stimulation magnétique transcrânienne répétitive (rTMS) comme nouveau traitement pour les personnes atteintes de dépression persistante.
     

« À mesure que la pandémie de COVID-19 évolue et que la stigmatisation entourant la maladie mentale se dissipe lentement, de plus en plus de personnes cherchent à obtenir de l’aide. Nous voulons nous assurer d’offrir les meilleurs soins que possible à notre communauté. La recherche joue un rôle clé dans cette démarche », déclare Joanne Bezzubetz, Ph.D., présidente et chef de la direction du Royal. « La nouvelle stratégie du Royal consiste à travailler ensemble pour l’accès, l’espoir et de nouvelles possibilités. Nous sommes reconnaissants de ce généreux don qui contribuera à stimuler l’innovation et la recherche, qui font partie intégrante de la réalisation de cette vision. »

« La Fondation communautaire d’Ottawa est absolument ravie de participer aux recherches révolutionnaires qui seront menées grâce à ce don », déclare Bibi Patel, vice-présidente de la Fondation. « Les personnes qui ont fait ce généreux don ont réfléchi pendant plusieurs années avant de prendre la décision d’offrir un héritage durable à notre communauté. Nous sommes honorés de travailler avec des donateurs qui croient en un changement positif, systémique et durable qui bénéficiera au nombre croissant de personnes ayant des problèmes de santé mentale, surtout pendant que nous sommes aux prises avec les effets significatifs de la pandémie sur un très grand nombre de personnes. »

« Il y a encore tant de choses sur le cerveau et l’esprit humain que nous ne comprenons pas, autant chez les personnes en bonne santé que chez celles atteintes d’une maladie. À mesure que nous les comprendrons mieux, nous améliorerons notre capacité d’offrir des soins plus personnalisés et plus efficaces aux patients. C’est là que la recherche entre en jeu », déclare la Dre Florence Dzierszinski, présidente de l’IRSM et vice-présidente de la recherche au Royal. « La recherche innovante en matière de santé mentale et de toxicomanie nous aide à trouver des réponses à certaines des plus grandes questions qui existent actuellement dans le domaine des soins de santé mentale et du traitement de la toxicomanie. »

 

Des chercheurs travaillent à comprendre les facteurs qui conduisent à la maladie et à offrir davantage d’options de traitement

 

Image
Jennifer Phillips smiling and looking ahead
Dre Jennifer Phillips

« Je suis très reconnaissante aux donateurs pour leur extraordinaire générosité et leur soutien à nos efforts de recherche. C’est avec beaucoup d’humilité que j’examine les répercussions mentales et physiques de la pandémie sur nos fournisseurs de soins de santé, qui font tant de sacrifices pour offrir des soins continus à la population », déclare la Dre Jennifer Phillips, chercheuse à l’Institut de recherche en santé mentale du Royal. « Ce financement soutiendra également mes recherches, qui visent à identifier les biomarqueurs cérébraux associés à la dépression et aux pensées suicidaires. Mon objectif est de cerner de nouvelles cibles thérapeutiques qui contribueraient à la prévention du suicide.»

Dans le domaine de la santé mentale, les cliniciens, les chercheurs et les patients sont tous de plus en plus conscients du besoin urgent de mettre au point de nouvelles options de traitement pour les personnes atteintes de maladie mentale. Afin d’aider les personnes atteintes de dépression réfractaire aux traitements, c’est-à-dire celles qui n’ont pas répondu à un ou plusieurs médicaments antidépresseurs, la Dre Sara Tremblay, une chercheuse à l’Institut de recherche en santé mentale du Royal, travaille sans relâche depuis deux ans pour mettre en place une clinique de recherche sur la stimulation magnétique transcrânienne répétitive (rTMS) au Royal.

 

Image
Dr. Sara Tremblay
Dre Sara Tremblay

« La neuromodulation nous offre une toute nouvelle façon d’envisager les traitements de santé mentale et nous permet d’identifier les circuits clés du cerveau et de les cibler efficacement, de manière non invasive et sans médicaments », explique la Dre Tremblay. « Les recherches dans ce domaine permettent d’offrir des soins de meilleure qualité et plus personnalisés aux patients atteints de dépression et de troubles mentaux connexes pour lesquels les traitements traditionnels n’ont pas fonctionné. »

Grâce à ce généreux don, la Dre Tremblay se voit offrir une occasion unique d’augmenter la capacité de son essai clinique sur la rTMS, en doublant le nombre de patients pouvant recevoir un traitement par rTMS chaque année. À long terme, cela permettra également de mettre en œuvre différents types de traitements par rTMS  pour les personnes atteintes de dépression réfractaire aux traitements ainsi que pour celles ayant d’autres problèmes de santé mentale, comme le trouble de stress post-traumatique.

 



 
À propos du Royal

Le Royal est un des plus prestigieux centres de soins en santé mentale et centres universitaires des sciences de la santé du Canada. Son mandat est simple : faire en sorte qu’un plus grand nombre de personnes aux prises avec un problème de maladie mentale se rétablissent plus rapidement. Le Royal joint à la prestation de soins de santé mentale spécialisés, la défense des patients, la recherche et l’éducation afin de transformer la vie des gens atteints d’une maladie mentale complexe résistant au traitement. La Fondation de santé mentale du Royal Ottawa recueille des fonds qui servent à appuyer les travaux du Royal tout en mettant l’accent sur la sensibilisation grâce à la campagne « Vous me connaissez ».